Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 15:20

 

                           Yannick-Le-Quilleuc.jpg        










Méditation
Yannick Le Quilleuc
site web



Je quittai le platane au printemps. Je n'en pouvais douter : autour de moi, partout tant de fleurs, de chatons tremblants... Je dis : je n'en pouvais douter car, après ma longue nymphose sous l'écorce, la lumière, la durée, l'espace tout entier sont devenus très différents de ceux des hominiens. Je les devine constitués d'une substance, d'un substrat qui s'écoulent et s'éploient selon des lois nouvelles. De plus, j'ai quelque mal à me tenir en équilibre. Je me sens imprégné d'une neuve gravité... 



 Extrait du livre "Le pays sous l'écorce"
 de Jacques Lacarrière, page 13



 Jacques Lacarrière lu par Fleur     clic

commentaires

A
<br /> merci merci chère fleur de nous faire découvrir ce livre merveilleux, c'est tout à fait ce que je vis chaque matin dans ma longue promenade solitaire,tout me parle, tout me dit que je suis soeur de<br /> cette nature, des arbres surtout et tout comme Jacques lacarière j'ai une grande grande affection pour les platanes!<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Bonjour Abeille, très jolis textes et desseins, ,je découvre ton blog aujourd'hui, et je ne regrette pas d'y venir, je reviendrai sûrement plus lontemps, mais j'y continue mon voyage pour le<br /> découvrir plus davantage,bonne semaine, bises.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> il est magnifique ce texte,<br /> merci pour ce partage.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Je crois que cet écrivain magnifique a écrit : ma philosophie, c'est le contraire de celle de l'escargot : ne jamais emporter sa demeure avec soi, mais au besoin apprendre à habiter celle des<br /> autres qui peuvent aussi habiter la vôtre... Merci pour l'évocation de cet auteur sur ton site..<br /> <br /> <br />
Répondre

 

       Notre blog

Deux voix, deux coeurs, deux couleurs, un zeste de poésie, d'humour et de complicité