Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 22:09
C'est du fond de la nuit
Qu'on aperçoit souvent
Ces grains d'or
Tout cousus de fil blanc

Comme un trésor
Qui mûrit lentement
Jusqu'au matin

Et si la terre
N'était dans l'univers
Qu'un vaisseau à la dérive

Mais alors où aller

S'en aller de l'autre côté
Quelque part
Moissonner
Les étoiles
Blanchies de paix

Ou aller
Et venir
Sourire à sa fenêtre
En soufflant
Sur les quartiers de lune

Pensive
Tu contemples

Et soudain le soleil
Illumine le jour

Libre enfin
Tu ne résistes pas
Vers lui tu lances
Un baiser

C'est comme si le ciel
Simple à nouveau
T'emportait


 


Geyser et Apparition


Cette oeuvre est de Nada ASSAF   (son book)
Merci Nada !

commentaires

S
Ce poème nous emporte dans un voyage au milieu des étoiles, des astres et des questions fortes...poussières d'étoiles nous sommes...<br /> <br /> Sandy
Répondre
A
il faut tout faire pour qu'elle reste notre terre celle de nos enfants, belle et vivante!<br /> bises
Répondre
B
De sa fenêtre, on peut refaire le monde chaque jour...il suffit de rêver très fort !
Répondre
J
Une vraie interrogation existentielle, avec le miracle de notre astre solaire.C'est joliment bien dit.
Répondre

 

       Notre blog

Deux voix, deux coeurs, deux couleurs, un zeste de poésie, d'humour et de complicité