Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 08:43

Du bout des doigts je tresse la pluie

Et j'effiloche la mélodie

J'effleure chaque note comme une fleur amère

Je choisis chaque intervalle entre chaque étoile

 

Je tisse la toile qui roule et roule en houle

Je dévide en longs écoulements lisses

Comme des algues longues larmes

De longs épanchements d'améthyste

 

En moi de douces nervures déchirantes s'engloutissent

 

J'effeuille lentement les reflets de l'aurore

 

 

commentaires

M
<br /> Un poème cristallin, des mots qui tintinnabulent avec grâce et beaucoup de douceur<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Le dernier vers est somptueux. Merci<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> j'entends bien cette mélodie qui tisse les jours lents de l'automne<br /> amitiés et restez au chaud<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> Une belle mélodie en ces mots... bonne soirée :-)<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Merveilleusement poétique comme toujours ici !<br /> <br /> <br />
Répondre

 

       Notre blog

Deux voix, deux coeurs, deux couleurs, un zeste de poésie, d'humour et de complicité