Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 20:45
Enfant je devais déjà partir... je me souviens de la dernière matinée tout avait l'air ancien les maisons les quais le soleil... On me conduisait à la gare on me disait : tu reviendrais bientôt... On répétait que j'étais bien heureux de tant voyager à mon âge... que je quitterai les trains pour un navire, le navire pour les litières, les litières pour les mules... que je monterai sur le sarrau bleu des collines, que je dormirai sous les faulx du printemps et que je verrai s'éloigner le couchant comme un grand bélier sur la mer à l'heure où les oiseaux du jour se taisent où les oiseaux de nuit hésitent à chanter... Je revois ma mère... son geste d'abandon... mon père à-demi invisible et qui avait changé de nom et de visage... J'entends encore les recommandations inutiles les adieux de mon seul ami... je sens ses baisers ses pauvres larmes sur ma joue

 

Après... je me souviens du premier paysage : c'était une forêt ou une église immense... nous roulâmes tout le jour sous les ramages... dans les chants

 

jamais je ne suis revenu

 

1er mai 1945

 

 

Norbert Lelubre

commentaires

 

       Notre blog

Deux voix, deux coeurs, deux couleurs, un zeste de poésie, d'humour et de complicité