Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 20:31

Plus de vert que jamais

De chants d'oiseaux que jamais

 

Dans mes veines coulent des forêts

 

Au creux de l'humus

Il y a des ailes qui palpitent

Et battent

Dans un frémissement

De voyelles

 

Alors

Jaillit le mot

Partagé entre la lumière

Et le vertige

De son premier envol

 

commentaires

A
<br /> tout ce vert qui palpite et ces branches qui voudraient toucher le ciel, combien d'arbres rêvent de cet envol?<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> J'aime cette fraîcheur qui émane de ton écriture, un vrai jardin de printemps pour nous faire oublier le ciel gris..<br /> <br /> <br />
Répondre

 

       Notre blog

Deux voix, deux coeurs, deux couleurs, un zeste de poésie, d'humour et de complicité